Un frigo ventilé sur l’extérieur

Le paradoxe d’un frigo est qu’en hiver il est placé dans une enceinte chauffée… il suffirait de le mettre dans un « placard », lui même ventilé sur l’extérieur, pour rendre sa consommation anecdotique en hiver.

En été, ce placard pourrait aussi profiter de ventilation nocturne pour abaisser la consommation électrique.

Et un tel frigo deviendrait très complémentaire d’une alimentation photovoltaïque : l’hiver, peu de soleil et peu de besoins de froid ; l’été, beaucoup de soleil et beaucoup de besoins de froid.

En pratique, j’ai opté pour une installation photovoltaïque en autoconsommation. Il me suffira de changer le frigo pour un modèle suffisamment isolé pour supporter d’être coupé la nuit par un programmateur basique, et l’essentiel de la consommation sera assumée par les panneaux.

Ce frigo dans un placard ventilé je le réaliserai, si j’ai le temps dans cette vie, pour arriver à l’autonomie totale en électricité.