L’u.l.p.

 6zSmBrJ’avais beau savoir qu’un vélo était un moyen de transport plus écolo que la voiture, il y avait régulièrement de bons prétextes pour que mes trajets se finissent les fesses douillettement posées sur un siège de voiture.

nokksq

 

 

qrqjug

 

 

 

L’idée de cette nième version du véhicule écolo a donc été d’embourgeoiser un vélo jusqu’à m’enlever la plupart de ces bonnes excuses : un moteur, une protection pluie, un vrai siège, un coffre, une place d’appoint.

Sans oublier de garder les bonnes raisons d’utiliser un vélo : un encombrement mini, pas de problèmes de parking ni de circulation au heures de pointe, le plaisir de rouler au grand air et de se défouler sur des pédales.

Le tout dans un engin pas trop désagréable à utiliser.

Et bien sûr, en respectant une notion de base, bannie par la voiture : la liberté de pencher.

– les évolutions de 2017

les évolutions de 2016

une vidéo en action, au printemps 2015

la liberté de pencher dévoile de nouveaux avantages

correction des principaux défauts de jeunesse

premiers trajets

premiers tours de roue

étapes de la construction

conception

les inspirateurs

le projet originel